Revue de presse de Septembre 2015

 

Ouest France du 30 Septembre - Page Saint-Aubin-du-Cormier

 

OF du 3009 - page Saint-Aubin-du-Cormier

 

Ouest France du 28 Septembre - Page Saint-Aubin-du-Cormier

 

OF du 2809 - Page Saint-Aubin-du-Cormier

 

Ouest France du 21 Septembre - Page Communes de Fougères - Louvigné - Saint-Brice

 

OF du 2109 pages commune de Fougères

 

Ouest France du 14 Septembre - Page Dol-de-Bretagne - Pleine-Fougères

 

OF1409

 

 

7 Jours du 11-12 Septembre - page Echos du Parlement

 

7 Jours du 11-12 septembre - page Echos du Parlement

 

Ouest France du 9 Septembre - Page Betton - Saint-Aubin-d'Aubigné

 

OF0909CHEVAIGNE

 

Ouest France du 9 Septembre - Page Betton - Saint-Aubin-d'Aubigné

 

OF0909FEINS

 

Le Télégramme du 8 Septembre

 

Éleveurs. Bruxelles débloque 500 M€

 
 
500 M€ : c'est le montant que la Commission européenne propose de débloquer pour tenter de régler la crise actuelle qui touche les éleveurs. « Des annonces décevantes », selon les agriculteurs.
 
 
  • Le plan de la Commission.
 
« Répondre aux difficultés de trésorerie des agriculteurs, stabiliser les marchés et s'attaquer au fonctionnement de la chaîne de production » : c'est l'objectif affiché par la Commission européenne, hier, à Bruxelles. Elle a ainsi proposé une enveloppe de 500 millions d'euros à répartir entre les États membres. Les plus touchés auront droit à un « égard particulier », a-t-elle précisé. Le budget consacré à la promotion des produits du terroir à l'exportation sera également augmenté.
 
Mais pas question de relever le « prix d'intervention » pour le lait, ce prix fixé par la Commission auquel les États peuvent racheter le lait aux exploitants lorsqu'ils sont dans une situation difficile. La mesure était pourtant réclamée par certains pays, comme la France, l'Espagne, l'Italie et le Portugal, et par certains producteurs.
 
« Le lait est payé moins cher qu'il nous coûte à produire, il nous faudrait un prix de base de 350 à 400 euros (pour 1.000 litres) alors qu'on est payé 280 euros », déplorait un producteur laitier français présent à la manifestation bruxelloise. Actuellement, le mécanisme de soutien se déclenche au prix d'un peu plus de 21 centimes le kilo de lait en poudre.
 
 
  • 7.000 agriculteurs dont une centaine de Bretons à Bruxelles.
 
Des annonces qui n'ont pas calmé les quelque 7.000 agriculteurs présents à Bruxelles, hier. 1.455 tracteurs ont bloqué le quartier européen de la capitale belge, au son des pétards, des klaxons et des sirènes. Une centaine de Bretons a également fait le déplacement. Hostiles à la ligne de la FNSEA, les syndicats minoritaires ont choisi d'aller à Bruxelles plutôt qu'à Paris pour exprimer leur colère.
 
Ainsi, une centaine d'éleveurs venus par car du Finistère et des Côtes-d'Armor ont répondu à l'appel de la Confédération paysanne, de la Coordination Rurale (CR) et de l'APLI (association des producteurs de lait indépendants), unis pour l'occasion. Des éleveurs satisfaits de l'ampleur de la mobilisation mais très déçus des résultats obtenus.
 
Laurent Pinatel, porte-parole national de la Confédération paysanne, parlait hier « d'une journée noire » pour l'agriculture européenne : « On n'a pas besoin d'argent, ce que l'on veut c'est une vraie politique européenne. Le bilan de cette journée est extrêmement décevant. Il n'y a rien sur le relèvement du prix d'intervention. Il n'y a rien non plus sur la maîtrise de la production. Le pire c'est que Stéphane Le Foll ne l'a pas même pas portée dans son discours. » « Il manque une vision d'ensemble et surtout des réformes de fond », a réagi pour sa part dans un communiqué Thierry Benoît, député d'Ille-et-Vilaine et corapporteur de la mission parlementaire sur la crise de l'élevage.
 
 
  • Menaces sur le Space ?
 
Pour exprimer la désespérance des agriculteurs, la coordination rurale de l'Ouest envisage de bloquer les accès au Space, mardi prochain, jour de l'ouverture du salon rennais consacré aux productions animales. « On veut que ce soit une journée morte », annonce Noël Rozé, éleveur dans le Morbihan, président de la CR Bretagne. La confédération paysanne pourrait se joindre à cette action.
 
 

Ouest France du 7 Septembre - Page Bretagne

 

OF 0709 page bretagne

 

Ouest France du 4 Septembre - Page Ille-et-Vilaine

 

OF 0409 page Ille-et-Vilaine

 

Ouest France du 1er Septembre - Page Ille-et-Vilaine

 

OF du 0109 page Ille-Et-Vilaine

 


Galerie photos

Ecole
03FEV2020

A la rencontre des élèves

Pour répondre à la sollicitation de Monsieur BUFFERAND, directeur et de Monsieur MONTJARRET,...
En savoir plus...
« Ils font l’Ille-et-Vilaine »
21JAN2020

« Ils font...

Félicitations à Alain CHÉREL qui a reçu, hier soir lors des vœux du Département #35, la...
En savoir plus...
FEVAO2
06DEC2019

La FEVAO est née

Hier, à Roz-sur-Couesnon (35), dans la Baie du Mont Saint-Michel, les 11 filières "AOP viandes...
En savoir plus...

Dernières actualités

Tribunal de commerce
09JUIL2020

Dettes sociales et Président de...

Dans le cadre du Projet de Loi de Finances III, j'ai soutenu un amendement de Jean-Christophe...
En savoir plus...
TB Hémicycle
09JUIL2020

Soutien aux secteurs oubliés

Face à la crise sanitaire, je salue les initiatives prises par le Gouvernement pour soutenir...
En savoir plus...
TB LCP
08JUIL2020

Encadrement des cumuls...

Lors de la séance de Questions au Gouvernement ce matin, j'ai interrogé le Premier ministre sur...
En savoir plus...

Mon activité en direct

Vidéos

Vidéo
04FEV2020

Vidéo en ligne

Retrouvez facilement l'ensemble de mes interventions en vidéo, dans la rubrique "Actualité de...
En savoir plus...
QAG
30MAI2018

Question au Gouvernement du 30 Mai...

Après huit jours consécutifs de débats sur le projet de loi Agriculture, le député Thierry...
En savoir plus...
Assemblée Nationale - intervention tribune
22MAI2018

PJL Agriculture : Discussion...

Le député Thierry BENOIT est intervenu en séance publique lors de la discussion générale du...
En savoir plus...