L’arrondissement de Fougères à la pointe du numérique

09JUIN2010
Thierry Benoit a profité des questions au Gouvernement de cet après-midi pour interroger la Secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, Nathali...

Thierry Benoit a profité des questions au Gouvernement de cet après-midi pour interroger la Secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, sur le passage de la Bretagne à la télévision numérique terrestre (TNT). Le député de Fougères a rappelé, à cette occasion, la candidature des Pays de Fougères et Vitré à l’expérimentation de liaisons numériques à très haut débit par le biais de la fibre optique :
 
« Madame la Secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, vous êtes en train de gagner le pari du passage de la télévision numérique en Bretagne. Vingt-quatre heures après sa mise en place, le taux de couverture recensé à cette heure est de plus de 95 %, et même 98 % en Ille-et-Vilaine !
Je salue votre très grande vigilance et celle des équipes de France Télé Numérique ainsi que son Président, Louis de Broissia. Madame la Secrétaire d’État, vous n’avez pas hésité à vous déplacer dans les zones les plus sensibles de Bretagne, notamment dans l’agglomération Fougères-Lécousse.
La loi de 2009 sur la fracture numérique a permis de créer un fonds d’aide destiné aux foyers situés dans des zones dites blanches, pour l’achat d’équipement complémentaire. Cependant, et pour répondre à une interrogation de nos concitoyens, j’aimerais savoir ce qui est prévu pour les foyers qui sont situés dans une zone théoriquement couverte par la TNT selon le CSA*, mais qui, en pratique, ne la reçoivent pas ?
Enfin, le développement des nouvelles technologies est en perpétuelle évolution et avance à pas soutenus. Le déploiement de la fibre optique revêt un engagement d’avenir pour les villes moyennes et les territoires ruraux.
Madame la Secrétaire d’État, confirmez-vous la volonté du Gouvernement d’adapter cette évolution majeure aux villes moyennes et aux territoires ruraux ? Je vous rappelle que les pays de Fougères et de Vitré, en tant que terres d’innovation du numérique, se portent naturellement candidats à une expérimentation de l’implantation de la fibre optique en leur arrondissement des Marches de Bretagne ».
***
« Mesdames, Messieurs les Députés, les Bretons et les autres, Monsieur Thierry Benoit, le passage à la télévision tout numérique se fera partout en France, région par région. Hier, c’était la Bretagne, et vous l’avez souligné, monsieur le député, cela s’est bien passé ; nous avons été extrêmement vigilants. Nous avons même pu multiplier par quatre la puissance d’émission des émetteurs, ce qui a permis d’améliorer encore la couverture de la télévision numérique terrestre.
Malgré tous ces efforts qui concerneront bien entendu toutes les régions, si un foyer ne recevait pas la télévision numérique alors qu’il recevait la télévision analogique par l’antenne râteau, le Premier Ministre a décidé qu’une aide de l’État de 250 euros, sans condition de ressources, pourrait lui être attribuée pour l’acquisition d’une parabole
Pour bénéficier de cette aide, il suffit que la carte de couverture locale indique que l’habitation n’est pas couverte. Il est vrai qu’en pratique, les cartes sont imparfaites. Aussi, si un antenniste certifie que l’habitation n’est pas couverte, l’aide peut être débloquée de la même manière.
Et puis vous m’avez interrogé sur la couverture en très haut débit. C’est une priorité du Gouvernement. Le Président de la République et le Premier Ministre ont décidé de consacrer au numérique 15 % des investissements d’avenir, avec 2 milliards d’euros entièrement affectés à l’accès au très haut débit des zones les moins denses.
Le programme est presque prêt. Nous lancerons dès cet été des appels à projet pilote pour expérimenter le déploiement du très haut débit sur des territoires différents et représentatifs.
Mesdames, Messieurs les Députés, ces expérimentations sont évidemment limitées en nombre et en taille. Mon collègue Michel Mercier et moi-même vous invitons ainsi que tous les autres acteurs, notamment les collectivités locales, à vous porter candidats à ces appels à projet. Nous serons ravis, monsieur Benoit, de recevoir une candidature du pays de Fougères et de Vitré ».
Nathalie Kosciusko-Morizet

* Conseil supérieur de l’Audiovisuel

 


Galerie photos

FEVAO2
06DEC2019

La FEVAO est née

Hier, à Roz-sur-Couesnon (35), dans la Baie du Mont Saint-Michel, les 11 filières "AOP viandes...
En savoir plus...
Successfooday
03DEC2019

Successsfooday avec Valorial

Ce matin, j'étais présent au "Successfooday" organisé par Valorial et Processalim sur la...
En savoir plus...
affiche salon agriculture 2018
27FEV2018

Edition 2018 du Salon International...

Le député Thierry BENOIT au salon de l'agriculture 2018 : "La circonscription de Fougères,...
En savoir plus...

Mon activité en direct

Vidéos

QAG
30MAI2018

Question au Gouvernement du 30 Mai...

Après huit jours consécutifs de débats sur le projet de loi Agriculture, le député Thierry...
En savoir plus...
Assemblée Nationale - intervention tribune
22MAI2018

PJL Agriculture : Discussion...

Le député Thierry BENOIT est intervenu en séance publique lors de la discussion générale du...
En savoir plus...
Vignette CAE
14FEV2018

Energie: quelles solutions pour les...

Audition des ministres de la transition écologique et solidaire durant une séance de la...
En savoir plus...