Impact des manifestations sur les commerces de proximité

commerce
16DEC2019
Les commerces de proximité: artisans, commerçants, hôteliers font face à des difficultés supplémentaires en raison des conséquences du mouvement de grève, notamment une baisse de fréquentation.Il faut que le Gouvernement puisse les soutenir grâce à des mesures fiscales adaptées dans un contexte sensible. Retrouvez la question écrite que j’ai adressée au ministre de l'économie et des finances, Bruno Le Maire.

"J'attire l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur les conséquences du mouvement de manifestations en cours sur les activités commerciales et touristiques. La forte mobilisation sociale du jeudi 5 décembre aurait ainsi entraîné une chute de l'activité de l'ordre de 30 % dans les magasins, selon l'Alliance du commerce et jusqu'à - 50 % à Paris, - 60 % dans les centres-villes de Strasbourg ou Marseille, d'après des données avancées par la Fédération pour la promotion du commerce spécialisé (Procos).

Dans le cas préalable des manifestations des « gilets jaunes », le Gouvernement avait mis en œuvre plusieurs mesures de soutien et d'accompagnement au profit des professionnels affectés par des baisses de fréquentation : étalement des échéances fiscales et sociales, mise en place accélérée des mesures de chômage partiel et la possibilité d'ouvertures dominicales supplémentaires pour les commerces souhaitant compenser leur perte de chiffre d'affaires, accélération des indemnisations des sinistres matériels et des pertes d'exploitation par les assurances, mobilisation des banques, avec l'appui de la fédération bancaire française (FBF), et de Bpifrance, pour faciliter les réponses aux besoins de financement à court terme et les facilités accordées aux entreprises.

Alors qu'au cours des récentes manifestations, plusieurs actes de dégradation ont été de nouveau constatés et que plusieurs commerces ont été contraints de fermer leurs portes, il est important que ces mesures soient confortées. La grève des transports apparaît par ailleurs comme une difficulté supplémentaire avec un impact évident sur la fréquentation des enseignes. En 2018, à la même période, les pertes d'activité des commerçants avaient été de 20 à 30% par rapport à l'année précédente. Selon l'Insee, la fréquentation hôtelière en décembre 2018 avait reculé de 1,1 % sur l'ensemble du territoire et de 5,3 % à Paris. Cette situation ne peut perdurer deux années de suite d'autant plus que la période des fêtes est cruciale pour l'activité des commerces de proximité. Aussi, il demande si les moyens mobilisés seront pérennisés et quelles solutions additionnelles peuvent être proposées afin de permettre aux commerces de proximité de surmonter ces difficultés."

 


Galerie photos

« Ils font l’Ille-et-Vilaine »
21JAN2020

« Ils font...

Félicitations à Alain CHÉREL qui a reçu, hier soir lors des vœux du Département #35, la...
En savoir plus...
FEVAO2
06DEC2019

La FEVAO est née

Hier, à Roz-sur-Couesnon (35), dans la Baie du Mont Saint-Michel, les 11 filières "AOP viandes...
En savoir plus...
Successfooday
03DEC2019

Successsfooday avec Valorial

Ce matin, j'étais présent au "Successfooday" organisé par Valorial et Processalim sur la...
En savoir plus...

Mon activité en direct

Vidéos

QAG
30MAI2018

Question au Gouvernement du 30 Mai...

Après huit jours consécutifs de débats sur le projet de loi Agriculture, le député Thierry...
En savoir plus...
Assemblée Nationale - intervention tribune
22MAI2018

PJL Agriculture : Discussion...

Le député Thierry BENOIT est intervenu en séance publique lors de la discussion générale du...
En savoir plus...
Vignette CAE
14FEV2018

Energie: quelles solutions pour les...

Audition des ministres de la transition écologique et solidaire durant une séance de la...
En savoir plus...