Crise agricole : Lettre au Ministre de l'Agriculture

vaches laitières
27JUIL2016
Alors que la baisse des prix continue d'impacter de nombreux agriculteurs et que la situation reste critique, il apparaît urgent de prendre de nouvelles mesures pour trouver une issue favorable à la crise. Il est également crucial de mieux expliquer aux producteurs les modalités précises de mise en œuvre des mesures de soutien décidées à l'issue du dernier Conseil des ministres de l'Agriculture du 18 juillet dernier.

 

Vous trouverez ci-après le courrier adressé en ce sens par le député Thierry Benoit au Ministre de l'Agriculture, M. Stéphane Le Foll :

 

          Monsieur le Ministre, 

 

         Le 23 juin 2015, j'avais souhaité vous écrire afin de vous faire part de mon inquiétude face à la gravité de la crise qui affecte, depuis plus d'un an, l'ensemble des filières agricoles.

 

         Au cours des derniers mois, plusieurs initiatives utiles ont été initiées par votre Gouvernement, à commencer par l'adoption d'un paquet de mesures visant à soulager les trésoreries des exploitations via un allègement de cotisations sociales et d'impôts.

 

     Bien que nécessaires, ces mesures n'en sont pas moins restées insuffisantes et la situation sur le terrain reste encore extrêmement préoccupante. Ainsi, les professionnels que j'ai eu l'occasion de rencontrer m'ont confié qu'ils n'avaient pas réellement perçu le bénéfice des plans d'aide adoptés.

 

       Un an après l'organisation, à l'Assemblée nationale, d'une table-ronde sur l'avenir des filières agricoles, force est de constater que la crise demeure. D'une violence rarement observée, cette crise est à la fois conjoncturelle et structurelle. Conjoncturelle car la dégradation des cours et la baisse des prix ne laissent aucune alternative à des agriculteurs de plus en plus désespérés. Pour preuve, le prix du lait a accusé une baisse de près de 20% en l'espace d'un an si bien que de nombreux producteurs ne peuvent plus vivre de leur métier. Plus significatif encore, la Mutualité Sociale Agricole (MSA) a référencé, en 2016, plus de 150 000 demandes de soutien, un chiffre en constante augmentation.

 

       Au-delà des défaillances de marché, la crise s'inscrit également dans un temps long. La contribution des exploitations agricoles à la richesse nationale est en effet passée de 4,1% en 1982 à 1,5% aujourd'hui. Il apparaît urgent d'inverser cette tendance et de faire de l'agriculture et de l'agroalimentaire français un levier au service de la croissance.

 

       L'agriculture est un enjeu majeur pour l'avenir, non seulement pour assurer la sécurité alimentaire de 65 millions de Français, mais aussi pour permettre à notre pays de renouer avec la compétitivité et l'emploi. Avec 28 millions d'hectares, la France est le pays d'Europe qui a la plus grande surface agricole utile (SAU), 40 % de plus que l'Allemagne. Pourtant, ce sont les Pays-Bas qui sont à ce jour le premier pays exportateur agricole d'Europe. Si la production agricole française atteignait les capacités d'exportation des Pays-Bas - tout en maintenant son propre modèle - notre chiffre d'affaires ne serait pas de 65 milliards mais de 778 milliards d'euros. C'est dire toute l'importance du potentiel agricole français.

 

      Monsieur le Ministre, loin d'être révolue, la crise agricole s'est amplifiée. Cette situation, cependant, n'est pas une fatalité. Le 30 mars dernier, le rapport que nous avons rédigé avec Mme Annick Le Loch a été adopté à l'unanimité par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, preuve qu'il existe un consensus quant à la nécessité de mettre en œuvre une véritable stratégie agricole pour notre pays. Ce rapport intègre notamment soixante propositions (ici en pièce jointe) qu'il convient maintenant de traduire en actes et en droit. Etes-vous prêt, Monsieur le Ministre, à établir un calendrier précis de mise en œuvre de ces préconisations, dont la pertinence a été reconnue par l'ensemble des groupes politiques de la Représentation nationale ?

 

      D'autre part, le dernier Conseil des ministres de l'Agriculture du 18 juillet dernier a acté la mobilisation d'une enveloppe de 500 millions d'euros à l'échelle européenne afin de soutenir les producteurs de lait de vache, toujours en grande difficulté, et la filière bovine. Sur ces crédits, la France sera bénéficiaire de 49,9 millions d'euros, afin de maîtriser la production laitière et de redonner des perspectives de marché à d'autres filières.

 

      Pour autant, de nombreuses questions demeurent. Aussi, pouvez-vous s'il vous plait préciser, Monsieur le Ministre, quelles seront les modalités de déploiement de ce plan d'aide et à partir de quand il sera réellement effectif ? Par ailleurs, quels sont les critères d'éligibilité à ces mesures de soutien et comment les producteurs de lait et les éleveurs bovins peuvent-ils concrètement en bénéficier ? Enfin, votre Gouvernement a-t-il prévu d'abonder ces financements dans les prochaines semaines afin d'accélérer la sortie de crise ?

 

      Connaissant, Monsieur le Ministre, votre engagement en faveur des filières agricoles, je suis convaincu que vous vous montrerez attentif à l'ensemble de ces questions. Je reste naturellement à votre entière disposition pour échanger avec vous sur ce sujet, en fonction de vos disponibilités.

 

          Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma très haute considération.

Thierry Benoit

 

 

 


Galerie photos

Ecole
03FEV2020

A la rencontre des élèves

Pour répondre à la sollicitation de Monsieur BUFFERAND, directeur et de Monsieur MONTJARRET,...
En savoir plus...
« Ils font l’Ille-et-Vilaine »
21JAN2020

« Ils font...

Félicitations à Alain CHÉREL qui a reçu, hier soir lors des vœux du Département #35, la...
En savoir plus...
FEVAO2
06DEC2019

La FEVAO est née

Hier, à Roz-sur-Couesnon (35), dans la Baie du Mont Saint-Michel, les 11 filières "AOP viandes...
En savoir plus...

Mon activité en direct

Vidéos

Vidéo
04FEV2020

Vidéo en ligne

Retrouvez facilement l'ensemble de mes interventions en vidéo, dans la rubrique "Actualité de...
En savoir plus...
QAG
30MAI2018

Question au Gouvernement du 30 Mai...

Après huit jours consécutifs de débats sur le projet de loi Agriculture, le député Thierry...
En savoir plus...
Assemblée Nationale - intervention tribune
22MAI2018

PJL Agriculture : Discussion...

Le député Thierry BENOIT est intervenu en séance publique lors de la discussion générale du...
En savoir plus...