MaPrimeRénov: complexité et enchevêtrement des opérateurs

MaPrimeRénov
15JUIN2021
Dans le cadre du dispositif "MaPrimeRénov" : le député Thierry Benoit dénonce la complexité d’accès aux aides et l’enchevêtrement du nombre d’opérateurs. Il a alerté le Gouvernement, lors de la séance de débat sur les mesures du plan de relance, au sujet des difficultés rencontrées par les demandeurs de la subvention « MaPrimeRénov », qui constitue un élément phare lié à la transition énergétique.

 

Beaucoup de demandeurs de cette aide signalent des problèmes d’accès à la plateforme de demande de subventions. De plus, les bénéficiaires de la prime mentionnent souvent la différence existante entre l’aide annoncée et celle reçue.

 

Les bureaux France Service, les plateformes locales de rénovations énergétiques, les intercommunalités sont assaillis par les demandeurs afin de les aider dans leurs démarches. Ces instances sont débordées et ne sont plus en mesure d’apporter des réponses aux demandeurs. Cela engendre d’importants blocages.

 

La complexité des financements et des dispositifs s’enchevêtrent : aide à « MaPrimeRénov », certificats d’économie d’énergie, aide ANAH, aide ADEME. Cela nécessite une réponse particulière qui devrait être apportée en proximité au niveau territorial, via notamment un réseau comme FAIRE, le Service Public de la Rénovation Energétique.

 

Comment le gouvernement compte remédier à ces difficultés que rencontrent les demandeurs de l’aide « MaPrimeRénov » ?

 

 M. Olivier Dussopt, Ministre délégué chargé des comptes publics, a répondu que le dispositif « MaPrimeRénov » est une mesure ambitieuse. En effet, il s’agit d’un dispositif qui est un acte de transition énergétique, écologique, qui a pour but de rendre du pouvoir d’achat et d’améliorer les conditions de vie des citoyens. Parmi les demandes déposées, 2/3 d’entre elles concernent des ménages considérés comme modestes ou très modestes. Au sujet du plafonnement, les critères d’éligibilité mises en œuvre ne concernent que 5% des demandes déposées.

Les demandes sont importantes en termes de volume. Au cours de l’année 2020, 192.000 personnes avaient fait la demande. Au cours des six premiers mois de 2021, 330.000 personnes ont déposé une demande de subvention. Cette forte augmentation du nombre de dossiers déposés a pu occasionner des difficultés sur le réseau informatique et du retard dans le versement des aides aux bénéficiaires.

 

Pour répondre à cela, le ministère renforce les moyens de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), pour mettre en place une instruction ainsi qu’un déblocage des fonds plus rapide. Partout où l’Etat a des partenariats, tout est mis en œuvre pour répondre à la demande en augmentant des crédits consacrés à la mesure ainsi que les moyens nécessaires à son instruction.

 


Galerie photos

Ecole
03FEV2020

A la rencontre des élèves

Pour répondre à la sollicitation de Monsieur BUFFERAND, directeur et de Monsieur MONTJARRET,...
En savoir plus...
« Ils font l’Ille-et-Vilaine »
21JAN2020

« Ils font...

Félicitations à Alain CHÉREL qui a reçu, hier soir lors des vœux du Département #35, la...
En savoir plus...
FEVAO2
06DEC2019

La FEVAO est née

Hier, à Roz-sur-Couesnon (35), dans la Baie du Mont Saint-Michel, les 11 filières "AOP viandes...
En savoir plus...

Mon activité en direct

Vidéos

Vidéo
04FEV2020

Vidéo en ligne

Retrouvez facilement l'ensemble de mes interventions en vidéo, dans la rubrique "Actualité de...
En savoir plus...
QAG
30MAI2018

Question au Gouvernement du 30 Mai...

Après huit jours consécutifs de débats sur le projet de loi Agriculture, le député Thierry...
En savoir plus...
Assemblée Nationale - intervention tribune
22MAI2018

PJL Agriculture : Discussion...

Le député Thierry BENOIT est intervenu en séance publique lors de la discussion générale du...
En savoir plus...