T. BENOIT s'exprime sur la promotion des langues régionales

Assemblée Nationale - intervention tribune
30NOV2016
Thierry BENOIT est intervenu mercredi 30 novembre dans l'Hémicycle afin de défendre une proposition de loi relative à la promotion des langues régionales.

 

Ce texte vise en effet à promouvoir les langues régionales, dans trois domaines: l'enseignement, la signalétique et les médias.


Depuis près d'un quart de siècle, la question des langues régionales et minoritaires divise le pays. Adoptée par le conseil de l'Europe en 1992, la charte des langues régionales a été signée par la France en 1999 mais n'est toujours pas ratifiée dix-sept ans plus tard. Depuis plusieurs textes ont été inscrits à l'ordre du jour pour promouvoir les langues régionales, dont une proposition de loi de Thierry Benoit visant à ratifier la Charte européenne des langues régionales.



Thierry Benoit a rappelé que la France, par le biais de ses langues régionales, a la chance de posséder un patrimoine linguistique d'une richesse inégalée en Europe. Malheureusement aujourd'hui, si les collectivités territoriales volontaires tentent de remédier aux carences de l'État, elles le font dans un contexte juridique précaire qu'il conviendrait de sécuriser.



Ce texte propose ainsi des mesures concrètes dans le domaine de l'éducation en proposant notamment systématiquement un enseignement facultatif en langue régionale aux élèves des territoires concernés et en donnant une reconnaissance juridique à l'enseignement bilingue français-langue régionale, quelle que soit la durée d'enseignement dans les deux langues. Ce texte œuvre également au développement de la signalétique bilingue, soutient la presse publiant en langue régionale et offre au CSA de nouvelles missions pour la promotion des langues régionales et l'attribution de fréquences aux radios diffusant en langue régionale.


Le député a rappelé que nous assistons depuis quelques décennies à un fort recul de l'usage des langues régionales. Entre les générations nées en 1930 et celles nées en 1980, le nombre de personnes capables de s'exprimer dans la langue régionale dans le territoire a été divisé par deux pour le basque, par trois pour l'alsacien et par dix pour le breton. La langue bretonne n'est ainsi plus parlée que par 3% des jeunes de 20 ans. Si nous n'agissons pas, cette culture va disparaître et il sera trop tard pour nous en alarmer.



Concernant à présent la visibilité de ces langues dans l'espace public, il est important que les langues locales irriguent le territoire. Certains panneaux d'indications ou d'information présents à la sortie des agglomérations proposent ainsi une signalétique en français et en langues régionales. Cette pratique permet à la population comme aux touristes une identification forte à une région. Dorénavant, le Stade Rennais n'évolue plus au Stade de la route de Lorient mais au ROAZHON PARK.

 


Nos langues régionales constituent un patrimoine culturel vivant. C'est bien la beauté de la langue provençale qui avait valu à Frédéric MISTRAL, le prix Nobel de littérature en 1904, pour son poème Mirèiò.



Il faut que la pluralité linguistique et culturelle retrouve droit de cité dans notre pays, après des siècles de relégation dans les catacombes de la marginalité et du mépris.
Nous devons agir pour une France enfin réconciliée avec la multiplicité de ses racines, de ses modes d'expression et de ses génies, s'enrichissant de ces divers apports plutôt que de les combattre au nom de la suprématie d'une norme uniforme s'imposant à chacun.



Pour conclure son intervention, Thierry Benoit s'est exprimé en gallo dans l'Hémicycle : « Astour ci, est grand temps de métr le monde a précher galo (ou lous langues), je v'lons saover not ménieur de caozer (en Bertègn) , pour évailler not' langue es queniaos , et es siens qui vont sieudr ».


Traduction:
« Désormais, il est temps de développer l'usage du gallo (ou des langues régionales), afin de sauver notre manière de parler (en Bretagne), pour développer la langue auprès des plus jeunes, et des générations qui suivront ».

 


Galerie photos

Ecole
03FEV2020

A la rencontre des élèves

Pour répondre à la sollicitation de Monsieur BUFFERAND, directeur et de Monsieur MONTJARRET,...
En savoir plus...
« Ils font l’Ille-et-Vilaine »
21JAN2020

« Ils font...

Félicitations à Alain CHÉREL qui a reçu, hier soir lors des vœux du Département #35, la...
En savoir plus...
FEVAO2
06DEC2019

La FEVAO est née

Hier, à Roz-sur-Couesnon (35), dans la Baie du Mont Saint-Michel, les 11 filières "AOP viandes...
En savoir plus...

Mon activité en direct

Vidéos

Vidéo
04FEV2020

Vidéo en ligne

Retrouvez facilement l'ensemble de mes interventions en vidéo, dans la rubrique "Actualité de...
En savoir plus...
QAG
30MAI2018

Question au Gouvernement du 30 Mai...

Après huit jours consécutifs de débats sur le projet de loi Agriculture, le député Thierry...
En savoir plus...
Assemblée Nationale - intervention tribune
22MAI2018

PJL Agriculture : Discussion...

Le député Thierry BENOIT est intervenu en séance publique lors de la discussion générale du...
En savoir plus...